L’enseignement de fiqh à la Mecque durant le 14ème sciècle

La pluralité de l’enseignement des écoles sunnites était assurée au Haram durant l’époque de l’empire Ottoman.
Il n’y avait aucune condition d’age pour l’apprentissage.
Snock, qui a visité le Haram durant le Hajj en ( 1303 هـ | 1885 م ) , l’a considéré comme une ancienne université. De même, Léon et Snock ont qualifié la sainte mosquée par le terme d’université, selon la notion européenne du terme. Cela témoigne

Les savants étaient libres d’organiser les leçons au Haram sans aucun contrôle jusqu’à la création du poste de cheikh des savants (Sheikh al ‘Ulama’) en ( 1233H/1817). Ce poste était doué de trois types d’autorités:
– Une autorité administrative qui s’occupait en autre de la nomination des savants pour les postes d’enseignant, de la direction du jury de sélection des enseignants, du contrôle des étudiants dans le Haram, et de l’organisation de l’enseignement scientifique.
– Une autorité scientifique : Sheikh al ‘Ulama’ assure un enseignement déterminer dans le programme général.
– Une autorité cultuelle (les fatawa).
Il fut créé par al-Sharîf Muhammad bin ‘Aoun et confié au Sheikh ‘Abdullah Sirâj.

Al Batnouni affirme dans son ouvrage décrivant son voyage au Hijâz, que le nombre des enseignants à la Mecque en 1303/1885 était de 107 enseignants et qu’il est resté fixe jusqu’à l’année 1909/1327. Cependant, il a mentionné plus tard dans son ouvrage, que leur nombre est de 30 enseignants en 1327/1909. Ce témoignage ne se réfère pas aux statistiques du SâlNâmah publié en 1303/1885.
Cette divergence peut avoir plusieurs causes: il peut viser par le dernier nombre, les professeurs payés par l’état tandis que les autres sont des bénévoles. Ou, il vise les professeurs qui ont continué à enseigner durant la période de Hajj. de son côté, Snock a compté entre 50 à 60 enseignants dont la majorité sont des enseignants Shafi‘ites. Ce témoignage atteste la rectitude de l’estimation précédente.

————————————–
Référence:
Résumé de Amal R.A. Siddiq : La vie scientifique à la Mecque (1115/1334 – 1703/1916).
==============
à venir:
– L’imam Ja’far al Sadeq et les 4 imams, exemple d’Abu hanifa (le cas le plus important).
– Les hadiths de Ahl al Bayt enchaîné (rapporté exclusivement) par ahl al Bayt jusqu’à nos jours.
– le mythe de la fraternité entre sunnites et chiites.
– les malikites au Sham Charif: les chaines de transmissions musalsala.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s