L’incompréhension d’un hadith annule le jeûne

Certains cherchent à annuler le jeûne des musulmans en leur présentant le hadith suivant :
إذا سمع أحدكم النداء والإناء على يده فلا يضعه حتى يقضي حاجته منه)
«Si l’un d’entre vous entend l’appel à la prière alors que sa main est dans le récipient, qu’il ne la retire que lorsqu’il sera satisfait».

Ce hadith traite le cas du premier adhan effectué par Bilâl – que Dieu l’agrée – avant le temps de fajr afin d’avertir les gens de son arrivée pour qu’ils terminent ce qu’ils ont entre leurs mains. Le Prophète a dit explicitement à ce sujet :
(إن بلالاً يؤذن بليل فكلوا واشربوا حتى يؤذن ابن أم مكتوم)
«Bilâl effectue le adhan durant la nuit, mangez et buvez jusqu’à ce que Ibn Umm Maktûm fasse le adhan.»

L’imam al Nawawi a dit :

Nous avons rappelé que lorsque le temps de fajr entre et que quelqu’un a dans sa bouche de la nourriture, il doit la jetter. S’il l’avale en étant averti de l’entrée du temps de Fajr, son jeûne est annulé sans aucune divergence à ce sujet. La preuve de cela est le hadith rapporté d’après Ibn Omar et d’après ‘Aicha – que Dieu les agrée tous les deux –  qui stipule  que le Messager d’Allah – que Dieu prie sur lui et le salut – a dit :
(إن بلالاً يؤذن بليل فكلوا واشربوا حتى يؤذن ابن أم مكتوم)
«Bilâl annonce le adhan durant la nuit, mangez et buvez jusqu’à ce que Ibn Umm Maktûm annonce le adhan», et ce hadith est rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.
De plus, les receuils authentiques contiennent des hadith allant dans le même sens. Cependant, le hadith du Prophète – que Dieu prie sur lui et le salut – d’après Abû Hurayra stipule :
إذا سمع أحدكم النداء والإناء على يده فلا يضعه حتى يقضي حاجته منه)
وفى رواية (وكان المؤذن يؤذن إذا بزغ الفجر)
«Si quelqu’un entend l’appel en portant le récipient, qu’il ne le repose pas jusqu’à ce qu’il termine son besoin.»
Dans une autre narration, il stipule : «et le mu’adhin annonce le adhan lorsque le Fajr est apparu.» Al-Hâkem a rapporté la première version et il l’a jugé comme authentique selon les conditions de l’imam Muslim. De même al-Bayhaqî les a rapporté tous deux en disant : Si ce hadith est authentique,  la majorité absolue des savants en a compris que le Prophète – que Dieu prie sur lui et le salut – savait que le adhan était fait avant l’apparition du Fajr. Il a dit : «et sa parole  » إذا بزغ  » (lorsque le fajr est apparu) est probablement la parole d’Abû Hurayra ou un propos (khabar) du second adhan. Selon la seconde possibilité, la parole du Prophète que Dieu prie sur lui et le salut – : « si quelqu’un entend l’appel en portant le récipient », devient un propos (khabar) concernant le premier adhan pour qu’il devienne compatible avec le hadith rapporté par Aicha et Ibn Umar et de cette manière les différents hadith deviennent cohérents. Et Dieu est plus savant » .

Suite à cette citation de l’imam al Nawawi, on déduit que la simple entrée du fajr signifie l’entrée du temps de jeûne et le hadith problématique est en réalité spécifique au second adhan.

Conclusion :

Il faut respecter le temps de l’entrée de Fajr et s’abstenir immédiatement de manger et de boire. Tout adhan basé sur le temps du Fajr présente l’obligation de jeuner. Ceux qui continuent à manger malgré l’entrée du temps sous le prétexte du hadith d’Abû Hurayra rendent leur jeune invalide. A partir de celà, nous nous interrogeons sur les intentions derrières la diffusion de ces hadith.

Et Dieu est Plus savant

Abû Zakariyyâ al-Hussaynî

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s