La politesse du sheikh Abdul Fattah Abû Ghudda lors de la divergence

L’imam, l’éminent jurisconsulte, le fameux éditeur critique, le grand muhaddith, la preuve de Dieu de notre époque, sheikh Abdul Fattah Abû Ghudda a dit dans l’introduction de l’édition critique d’un des ouvrages qu’il a édité, ce qui suit:
 » J’ai suivi l’auteur dans ce que j’ai vu qui lui a valu une seule récompense afin d’en avoir deux ».

Regardez la politesse du sheikh rahimahu Allah, il n’a pas dit  » les fautes de l’auteur » mais il a mentionné les idées dans lesquelles l’auteur a eu une seule récompense.

*La liste de titres que j’ai mis avant le nom du sheikh est très inférieure au rang du sheikh. En effet, le sheikh a dépassé tous les titres et son nom est un titre en lui-même. C’est le cas des grands savants comme sheikh Mustafâ al-Zarqâ et autres. Ces gens ne sont pas élevés par les titres, ce sont eux qui élèvent les titres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s