Abou Hanifa était-il un moujtahid ?

Certains gens continuent de critiquer les savants de l’islam et ce, afin de s’en prendre à l’islam sunnite. Ils déforment les textes ou les arrachent de leur contexte afin de propager leurs idées tordues. Récemment, certains ont fait circuler quelques citations de l’imam al-Juwayni et l’imam al-Ghazali dans lesquelles ils critiquent l’imam Abou Hanifa.
1- Citation de l’imam al-Juwayni :
و أما أبو حنيفة فما كان من المجتهدين أصلا لأنه لم يعرف العربية ولم يعرف الأحاديث ولم يعرف الأصول و لعدم فقه نفسه اضطرب مذهبه و تناقض و تهافت
« al-bourhân fî ousoûl al-fiqh » d’Aboû al-Ma’âlî al-Jouwaynî, éditions al-Dîb, Le Caire, 1400 h/1980 g, t. 2, p. 1335-1336
2- Citation de l’imam al-Ghazali :
وأما أبو حنيفة فلم يكن مجتهدا لأنه كان لا يعرف اللغة وكان لا يعرف الأحاديث ولهذا رضي بقبول الأحاديث الضعيفة ورد الصحيح منها ولم يكن فقيه النفس
« al-mankhoûl min ta’liqât al-ousoûl » » d’al-Ghazâlî, p. 581, éd. dâr al-fikr, Beyrouth, 1419 h/1998 g.
Pour la première expression, je ne l’ai jamais entendue, elle ne parait pas authentique. En la cherchant sur google, j’ai trouvé qu’elle n’existe que dans le site asharisme. C’est le seul site sur internet qui contient cette expression, c’est bizarre n’est ce pas? Ceci est donc très étrange comme vous pouvez le constater.
Pour l’expression de l’imam al Ghazali, elle est issue d’une critique envers un argument linguistique. L’imam Abou Hanifa a adopté la langue arabe connue à Koufa. Donc à ce niveau, Al Ghazali ainsi qu’Abou Hanifa ont raison tous les deux d’une perspective linguistique.
Voici ce que nous pouvons dire à propos de ces citations.
Je termine par l’avis de l’imam al-Shafii à propos d’Abou Hanifa : L’imam al Shafii dit que les gens sont les enfants d’Abou Hanifa dans le fiqh.
De plus, la question suivante a été posée à l’imam Al-Shafii : l’imam Abu Hanifa a-t-il commis une faute? Il a répondu : une seule fois et il l’a mentionné.
Remarquons l’importance de la réponse de l’imam al-Shafii. Une seule faute dans l’immensité de la science d’Abou Hanifa. On comprend donc que parmi les divergences innombrables entre les deux imams, l’imam al-Shafii a considéré un seul cas comme étant une faute. Ainsi, tous les avis différents adoptés par Abou Hanifa ne sont pas erronés et ne sont pas des fautes car ils sont basés sur des fondements corrects.
Que Dieu nous accorde leur politesse et leur sagesse dans la divergence scientifique et qu’il nous élève dans la science.
Wallah a’lam
Publicités