Le calcul de Ramadan

Dans cette période bénie, les musulmans commencent à jeter leurs hassanates (mérites des bonnes oeuvres) en débattant d’un sujet juridique qui concerne les érudits. Tout le monde parle, avec ou sans science, de l’entrée de Ramadan en se demandant quel critère adopter. Quel est le critère de l’entrée du mois : le calcul ou la vision oculaire ?
Si on revient vers les ouvrages classiques, on trouve que le choix des jurisconsultes est clairement en faveur de la vision oculaire. Je ne vise pas dans ces lignes à entrer dans le sujet juridique ni à donner un avis. Cependant, je souhaite cerner l’expression de « calcul astronomique ».
A la question  » Doit-on adopter le calcul astronomique ?  » je me permets tout d’abord de demander de quel calcul parle t-on ?
Le terme de calcul astronomique revoie à une dizaine de solutions différentes qui dépendent de critères différents. Le problème est que les chouyoukh qui parlent du sujet n’assimilent généralement pas son coté technique et scientifique. C’est ironique de ramasser une réponse d’un cheikh de publicité en France qui dit :  » il y a soit le calcul soit la vue, il n’y a pas plusieurs calcul « . C’est une parole que j’ai entendu personnellement de ce cheikh que Dieu le bénisse.
Dans la recherche du calcul astronomique, on rencontre bel et bien une dizaine de questions juridiques à trancher.
En premier lieu, il faut définir la date d’entrée du mois.
La conjonction est-elle la date de référence ?
Ou est-ce le calcul de la possibilité de la vision oculaire de la lune dans n’importe quel endroit dans le monde ?
Où s’agit-il du dépassement de tout critère de possibilité de vue dans une zone géographique, même si le calcul montre cette possibilité de vue au dessus d’un océan ?
Ou encore est-ce le calcul de la possibilité de la vue générale dans tout pays ou région terrestre peuplée ?
Est-il obligatoire qu’elle contienne des musulmans?
Si le calcul de la possibilité de vue dans un pays étranger situé à l’est est admise, qu’en est il pour les pays situé à l’ouest du notre?
Sinon, s’agit-il du calcul de la possibilité de vue dans notre pays avant al maghrib ?
D’autres questions juridiques se posent mais elles sont si techniques que je préfère soulager les frères et soeurs d’entrer dedans. Donc, le fait de se baser sur le calcul n’est pas une réponse scientifique. Nous rappelons qu’il existe plusieurs calendriers différents se basant sur le calcul astronomique. Ainsi, il faut déterminer au début les critères à adopter pour ce calcul puis on voit si nous pouvons l’utiliser ou si nous devons conserver la vision oculaire.
 
wassalam
par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s