Fidya et rattrapage : substitution et co-application

Lorsque le serviteur rencontre une difficulté qui l’empêche de jeûner, Allah ta’ala lui a présenté des facilités afin de rendre l’obligation du jeûne équitable et à la porté de chaque homme. Ainsi, la règle générale impose à celui qui ne peut pas jeûner de rattraper les jours qu’il a raté. D’après cette règle, la fidya (donner un mudd de la nourriture du pays) devient une dérogation secondaire.
Ainsi, celui qui ne peut jamais jeûner doit obligatoirement payer la fidya pour chaque jour de jeûne selon l’école chafiite. C’est le cas du vieillard et du malade atteint d’une maladie incurable. Pour cette catégorie, la fidya substitue le jeûne.
Quant aux excuses temporaires, la règle reste de rattraper ultérieurement après le Ramadan les jours ratés. Concernant les excuses temporaires, il faut différencier deux types de causes :
1°- Causes temporaires propres à la personne : ces causes autorisent au croyant de ne pas jeûner mais il sera obligé de rattraper les jours perdus sans rien donner. C’est le cas du voyage ou de la maladie temporaire et de la femme enceinte qui craint une nuisance personnelle causée par le jeûne.
2°- Causes temporaires dues à un élément externe à la personne : ces causes autorisent le croyant à ne pas jeûner mais il sera obligé de rattraper les jours perdus et de payer une fidya pour chaque jour. Donc, dans ce type de cas, la fidya ne substitue pas le rattrapage du jeûne et le croyant reste obligé de jeûner. On trouve dans cette catégorie de cas la femme qui allaite et craint que le jeûne cause une rareté de son lait. De même, on trouve également la femme enceinte qui craint une nuisance de son foetus à cause du jeûne.
Enfin, la fidya s’impose à celui qui est obligé de rattraper le jeune mais qui ne l’a pas fait jusqu’à l’arrivé d’un nouveau ramadan sans excuse. Dans ce cas, la personne doit rattraper et donner la fidya aussi.
PS : Le montant de la fidya de jeûne est de un mudd de jeûne. C’est donc le quart de Zakât al-Fitr qui est un sâ’ (4 mudd). Pour un résident en France, la fidya est estimée à 2€/jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s