Droits et obligations entre époux (5)

De nos jours, le divorce est devenu très fréquent. Cela ne signifie pas pour autant l’absence de tout droit de la femme envers son époux.
 
Une distinction préalable entre les différents types de divorce semble indispensable(1). Le divorce peut être un divorce irrévocable (talaq bâ’in = 3ème talaq ou 3 talaq) ou un divorce avec la possibilité de reprise de l’épouse (talaq raj’i = 1er et 2ème talaq).
 
Le divorce entraîne une période de viduité « ‘idda » (Délai que doit respecter une femme avant de pouvoir refaire sa vie). Durant cette période, certaines obligations du contrat de mariage subsistent, la femme reste donc liée à l’époux. Le divorce n’exempte donc pas l’époux de ses obligations familiales notamment celui de subvenir aux besoins financiers.
 
Dans les deux cas de divorce, la femme a droit à un habitat, l’époux n’a pas le droit de la renvoyer du domicile conjugale(2).
Quant à la pension alimentaire durant la période de viduité (‘idda), une distinction entre les deux types de divorce est nécessaire. La femme divorcée avec la possibilité de reprise (talaq raj’i = 1er et 2ème talaq) a droit à la pension alimentaire et l’époux doit l’assumer durant toute la période de viduité. C’est une dette et un engagement envers l’épouse imposée par la Parole d’Allah (3). Par contre, la femme qui a été divorcée de façon irrévocable n’a pas le droit à la pension alimentaire (talaq bâ’in).
Un cas particulier doit être pris en considération, qui semble très fréquent de nos jours notamment en France(4). A savoir, quelque soit le type de divorce, la femme divorcée durant sa grossesse bénéficie de l’obligation de son époux de subvention aux besoins financiers et cela jusqu’à la fin de la grossesse et la naissance de l’enfant.
wallah a’lam
=====================
1- L’intention de divorcer définitivement ou pas n’a pas de rôle dans la détermination de la nature du divorce, qu’il s’agisse d’un divorce définitif ou d’un divorce avec possibilité de reprise de l’épouse. C’est plutôt le nombre de fois qu’est prononcé le mot « divorce » et la formulation de ces paroles.
2- Regardez l’article suivant : https://droitetcharia.wordpress.com/2017/03/28/le-droit-dhabitat-de-la-femme-divorcee/ 
3- Le mariage est qualifié par le Prophète salla Allah ‘alayhi wasallam comme étant la Parole d’Allah.
4- Il semblerait que beaucoup d’hommes épousent des femmes sans que le mariage ne fasse l’objet d’un mariage civil ou d’une reconnaissance auprès des autorités compétentes. Lorsque la femme est enceinte, l’époux la répudie afin d’éviter de supporter les frais du foyer.
Allah al musta’an.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s