La franc-maçonnerie et l’islam

Lorsque le Mufti Rachid Qabbânî fut élu pour la Noble Position Suprême comme Le Mufti du pays et le gardien de la législation divine, un groupe de politiciens lui a rendu visite. Ces politiciens lui ont déclaré leur appartenance à la franc-maçonnerie et lui ont proposé une collaboration scientifique et financière.
Il leur a dit :
«donnez moi un instant ».
Il est parti chercher un livre puis il revint et commença à lire :
 
« Académie de la Jurisprudence Islamique de la Ligue du Monde Musulman,
Première session,
Décision n°1,
Bismillâhi arrahman arrahim
L’académie a étudié minutieusement l’organisation de la franc-maçonnerie et est arrivée à déduire le statut juridique approprié. Après l’étude profonde de cette organisation dangereuse,
……
L’Académie décide de considérer la franc-maçonnerie comme la plus dangereuse organisation destructice de l’islam et des musulmans. Elle décide aussi que toute personne qui y adhère en connaissant sa réalité et ses objectifs est considérée comme mécréante (Kafir) de l’islam et s’écartant de la communauté des musulmans. ».
 
En fermant le livre, qui était les décisions de l’Académie de la Jurisprudence dans laquelle le mufti est membre, il leur dit:
 
« Pour moi, comme pour la législation divine, la franc-maçonnerie est une mécréance. Si vous y êtes adhérants, vous êtes mécréants et vous devez revenir à l’islam sinon, vous risquez de mourir dans la mécréance ».
 
Ils se sont levés et ils sont partis. C’était leur dernière visite.
 
Histoire raconté par cheikh Yusuf al-Mar’achli (auteur de Mu’jam al-Ma’âjim) en 2005, à la faculté de charia.
 
Wallah a’lam
La décision de l’Académie de la Jurisprudence, 1ère session, n°1 :
Publicités

Comment lire la jurisprudence classique ?

Mon cheikh m’a dit :

Médite objectivement les écrits des jurisconsultes dans l’analyse de certains sujets ayant des points d’attachement instables entre la règle juridique et le fait. Tu verras que les savants n’ont pas écrit les règles juridiques pour l’application textuelle mais plutôt méthodologique. En fait, ils traitaient les problématiques de leur époque. Ainsi, c’est un abus de ta part, un mensonge et une injustice envers eux de les juger par rapport à tes problématiques qui ne sont pas nécessairement basées sur la justice mais plutôt sur l’intérêt restreint. De même, lorsque tu vises à élargir cet intérêt pour faire entrer ce qu’ils n’ont pas prévu, le défaut n’est pas de leur part.

Eux sont partis avec leurs propres actes, positifs et négatifs, l’imperfection réside en toi dès que tu penses que ta situation actuelle de vie est le résultat de leurs idées et leurs actes.

Comment acquérir la science ?

Si tu ne médites pas constamment sur la science et ses problématiques, même dans les toilettes, en mangeant et en marchant dans la foule, n’espère pas un futur prospère dans la science

إذا لم تكن دائم التفكير في العلم ومسائله، حتى في الحمام وعلى الطعام وأثناء المشي وسط الزحام، فلا تأمل لنفسك مستقبلا مشرقا في العلم

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

La profondeur de la jurisprudence

Certains savants contemporains ont étudié l’ouvrage Badâ’i’ al-Sanâ’i’ de l’imam al-Kâsânî en jurisprudence hanafite. Ils ont compté les problématiques juridiques (masâ’il) qu’il contient pour déduire la présence d’environ un million deux cent milles problématiques (mas’ala).
Ce grand nombre représente le résultat de la dérivation des problématiques juridiques et de la dérivation de leurs dérivées.

Particularités de l’école Shaffite, le phare rayonnant du sunnisme

L’imam hanafite Shâh Waliyyu Allah al-Dihlawî dit dans son ouvrage al ‘insaf fi asbab al khilaf (l’équité dans les causes de divergence) :
يقول شاه ولي الله الدهلوي رحمه الله في الانصاف في بيان أسباب الاختلاف
L’école Shafiite est la plus riche en mujtahid mutlaq et mujtahid dans l’école. Elle est la plus riche en spécialistes en fondements de la jurisprudence, en Kalâm (Croyance), en exégèse coranique, en commentaire de hadith prophétiques. Elle est la plus forte au niveau de ses chaines de transmission et de sa transmission. Elle est aussi la plus forte en terme de contrôle des paroles de l’imam de l’école. Elle est la plus précise dans la distinction entre les paroles de l’imam de l’école et les avis des moujtahidine de l’école (ashab al woujouh). Elle est celle qui prend le plus de précaution face à la pondération de certains avis [de l’imam] et face à certains avis [des mujtahid de l’école]. Et tout ceci ne peut échapper à celui qui a pratiqué les écoles et a travaillé dessus et s’y est consacré.
وَأمّا مَذْهَب الشَّافِعِي فَأكْثر الْمذَاهب مُجْتَهدًا مُطلقًا ومجتهدًا فِي الْمَذْهَب وَأكْثر الْمذَاهب أصوليًا ومتكلّمًا وأوفرها مُفَسرًا لِلْقُرْآنِ وشارحًا للْحَدِيث وأشدّها إِسْنَادًا وَرِوَايَةً وأقواها ضبطًا لنصوص الإِمَام وأشدّها تميزًا بَين أَقْوَال الإِمَام ووجوه الْأَصْحَاب وأكثرها اعتناء بترجيح بعض الْأَقْوَال وَالْوُجُوه على بعض. وكل ذَلِك لَا يخفى على من مارس الْمذَاهب واشتغل بهَا