Les criminels de lecture coranique

Avant qu’il ne soit un tambour du régime et une chaussure du roi, le problème d’as-Sudays est que les gens du commun l’aiment pour sa lecturr qui les affecte. J’éprouve une difficulté à parler de cela avec de nobles amis qui pensent du bien de lui car ils ne maîtrisent pas les moyens leur permettant de déceler le bien du mal et le bon du mauvais. Je me sens donc pris entre deux feux. D’un côté, laisser ces gens emprisonnés par leurs illusions sans les introduire dans la technicité de la lecture coranique tant qu’ils profitent et bénéficient individuellement dans ce qui les redresse. Ou d’un autre côté, les choquer par la réalité scientifique, ce qui peut les rebuter assez fortement.
 
De plus, le problème actuel découle d’une crise de « goût » à cause de la ‘ujma (manque de maîtrise de l’arabe) frappant nos sociétés arabes, en particulier les musulmans en France. Cet absence de « goût » et la situation de non-arabophonie dans les pays arabes poussent les gens à préférer les chansons et les cris de as-Sudays, de Qattâmî, de Falkâwî et de leurs semblables criminels des lectures coraniques, plutôt que ‘Imrân, Minshâwî ou autres lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s