Comment savoir si une chose est valide ou non ?

L’imam ar-Râzî dit :
« La véracité de quelques parties de l’essence d’une chose ne signifie pas sa véracité. Par contre, le vice d’une de ses parties suffit pour établir son vice.
Par exemple, la mécréance n’est pas vicieuse pour la possibilité de sa réalisation, ni pour le fait qu’il est ‘arad (qualificatif ou état instable et changeable), ni pour le fait qu’il est une croyance. Cependant, elle est vicieuse car elle est une croyance contradictoire à la vérité. En réalité, cette condition impliquant le vice est suffisante toute seule pour juger la mécréance de vicieuse. La véracité des autres conditions ne prouvent aucunement sa véracité. »

« صِحَّة بعضِ أجزاء الماهية لا يَدلُّ على صِحّتِها ، وأما فسادُ أحدِ أجزاء الماهية فإنه يَكفي في فسادها.
فمثلا الكُفر لا يَقبُح لكونه ممكنا، ولا لكونه عرَضا، ولا لكونه اعتقادا، وإنما قبُح بخصوص كونه اعتقادا مخالفا للحق، فهذا القيدُ الواحد الموجِب للقُبح كافٍ في الحكم عليه بالقُبح، وحُسن سائرِ القيود لا يدل على حُسنِه. »
La compréhension de ces normes est indispensable pour avoir une pensée saine, une analyse pertinente et une rédaction scientifique.

Wallah a’lam

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s