Le Shaykh Ahmad Al-Shâmî et le voleur

=======================
Le Shaykh Ahmad Al-Shâmî était le Mufti Hanbali de Dûma, une ville située à la périphérie de Damas, bastion de l’école hanbalite du Levant. Un jour, un voleur est entré dans la maison du shaykh et a commencé à voler son argent, alors le shaykh a dit : « S’il vous plaît, ne prenez pas cela ! C’est une amâna [dépôt de confiance] de quelqu’un d’autre et je dois le lui rendre bientôt. Je ne veux pas lui briser le cœur. Prenez mes biens à la place ! » Et il lui donna ses propres biens.
 
Le voleur a pris l’argent et a supposé que le shaykh ne le connaissait pas. Le lendemain matin, le shaykh frappa à la porte de ce voleur, les larmes aux yeux, et avec de l’argent dans les mains. Quand le voleur lui ouvrit la porte, le shaykh lui donna l’argent et dit : « Pardonnez-moi au Jour du Jugement ! Vous étiez un homme subissant la pauvreté donc vous avez été forcé de me voler. Si j’étais un vrai croyant, je ne vous aurais jamais permis d’atteindre un tel désespoir. »
 
Quand le voleur eut entendu ces paroles d’une miséricorde indescriptible, il en fut estomaqué. Il fondit aussitôt en larmes, embrassa le shaykh, fit son repentir, fut parmi les justes et devint son disciple. Ces gens sont les héritiers du Prophète salla Allah ‘alayhi wa sallam. Ces gens sont l’incarnation du tasawwuf. Ces gens sont des lumières dans les ténèbres, et des diamants parmi les pierres.
par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s