Sujūd al-Shukr chez les shāf’ites

==========================

La prosternation de remerciement (Sujūd al-Shukr) est recommandée dans l’école shāfi’ite, dans l’école hanafite (contrairement à Abu Hanifa qui l’interdit), dans l’école Zhāhirite. Cependant, les malikites la considèrent comme déconseillée comme le précise Ibn al-Ḥājib.

Dans l’école shāfi’ite, cette prosternation est considérée comme étant une partie de la prière comme le précise Ibn Hajar dans sa Tuḥfa. Elle nécessite donc la pureté du corps et de l’endroit, se diriger vers la qibla, avoir les ablutions et couvrir la ‘awra.

Ainsi, il faut pour l’accomplir : avoir les ablutions, se diriger vers la qibla, prononcer le takbīr de sacralisation, se prosterner, prononcer le takbīr pour s’asseoir et prononcer les deux salutations finales (taslīm).

wallah a’lam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s