Au jour de la résurrection, il ne te sera pas demandé : « Pourquoi n’as-tu pas maudit celui-ci ? » ou « Pourquoi as-tu été silencieux avec celui-la ? » Et si même toute ta vie tu ne maudis pas Iblîs ou tu ne le mentionne pas, on ne te questionnera pas dessus. Par contre, si tu as maudit quelqu’un, tu seras recherché et interrogé sur ça.


L’imam al-Ghazâlî : Bidâyat al-Hidâyat.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s