Cireur des chaussures

Par Allah, je connais un shaykh damascène qui a passé la moitié de sa vie à servir et enseigner à des étudiants turc et de différentes nationalités pour le service d’Allah (gratuitement). Durant ces années difficiles, il réside en Turquie. Personne n’ a demandé de ses nouvelles parmi ses étudiants et ceux qu’il a aidé en Syrie. Il s’est vu forcé de travailler comme cireur de chaussures sur les trottoirs.

La hawla wala quwwata ‘illa billah.

La raison est peut-être , que lorsqu’on lui demandait de ses nouvelles, il répondait al-hamdulillah (louanges à Allah). On regarde son élégance et la beauté de son apparence dans la mosquée et on croit donc qu’il est en bonne situation.

Texte de Shaykh Muhammad Wâel Hanbali.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s