École hanafite et épidémie de peste

Soit une personne touchée par la peste, qui est au courant, et qui contredit les prescriptions de quarantaine et voyage. Si elle contamine une autre personne qui décède, elle est alors considérée comme ayant commis un homicide involontaire (litt. causer le meurtre : qatl bittasabbub). Cette personne l’ensemble de ses proches (ᶜâqila) seront alors obligés de donner la diya (prix de sang) aux héritiers du défunt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s