La parodie spirituelle du Mawlid

=====================
La célébration du Mawlid consistait à lire un livre de hadîth portant sur la vie du prophète . Les savants préservaient depuis longtemps la lecture des livres de Shamâ’il du prophète dans la maison où il est nait. Des chaînes de transmission ou des rapports des majâlis (tibâq al-samâᶜ) précisent ces particularités scientifiques.

Avec le temps, nous avons vu apparaître tout genre de rédaction scientifique dédiés à la vie du prophète , notamment les poésies ou prose stylistes, retraçant sa vie et destinées à la mémorisation d’auprès du public. Quelques axes essentiels constituent le plan commun de ces livres : présentation de la famille du prophète avant sa naissance, description de sa naissance et tous les miracles qui ont eu lieu, présentation succincte de sa vie personnelle, description de son caractère , description de son physique (corporel et vestimentaire) , présentation de sa lignée généalogique . Ces livres intitulés livres de mawlid ont constitué une nouvelle catégorie des sciences de Sira prophétique qui a vu ses sous-division passer de cinq sciences à environ vingt sciences.

C’est dommage de voir des majâlis organisés sous le nom de célébration de Mawlid dans lesquels on ne trouve que des anâshîd (chants spirituels) sans réciter un livre complet sur la vie du prophète . C’est devenu fréquent de voir ces dernières années ce mélange étrange entre un majlis de dhikr et un mawlid.

Les majâlis scientifiques publics de mawlid étaient des majâlis de science, de adab, de majesté ; des majâlis dans lesquels, les savants prennent le relais et occupent le premier rang ; des majâlis auxquels assiste l’ensemble des musulmans afin d’apprendre les détails de la vie du bien aimé et le convenances des savants. Lorsqu’on s’y rendait, on sentait le coeur trembler et sauter de sa place à cause de la majesté et grandeur qui y règne. C’est ainsi que les anciennes générations, notamment dans les capitales scientifiques du monde musulman connaissaient les détails de la vie du prophète et portaient un amour insaisissable pour lui car ils l’ont bien connu et la connaissance donne l’amour.

Cependant, nous voyons, de nos jours, des réunions comprenant certains chants superficiels qu’on ne peut qualifier de madîh, et des anâshîd qui répliquent les poésies musicales dégénérées … qui peuvent blesser parfois les bonnes moeurs et les convenances islamiques. Cette condamnation s’étend également aux rencontres comprenant des paroles majoritairement mondaine et peu liée à l’occasion et des moments de détente profane, voire même de perte de temps.
Même si nous sommes réticents envers ces pratiques moins scrupuleuse avec les normes formelles de la célébration de cette occasion particulière, nous ne pouvons que condamner avec toute fermeté les réunions comprenant des activités illicites, de la mixité ayant l’aspect interdit, des musiques illicites, des paroles illicites entre jeunes de genres opposés …

Qu’Allah nous préserve de toute déviation,

Amin Amin,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s