Maîtrise de la lecture du Coran

=========================

Certains sont obnubilés par le fait d’acquérir une ijâzah dans la lecture du Coran de tel ou tel savant ou de tel courant de lecture ou école de ‘adâ’.

Mais lorsqu’ils échouent dans cette tâche ils disent : « ce cheikh est très dur, cette méthode d’enseignement est fanatique dans la correction, il s’agit d’une exagération dans la prononciation et l’attention minutieuse accordée aux lettres et règles est surnaturelle ».

Mon cher frère, si tu n’as pas le niveau, limite-toi à une ijâzah des savants laxistes dans la correction mais ne critique pas le niveau que tu n’as pas encore maîtrisé sachant qu’il te faut seulement deux mois pour avoir une telle maîtrise. Comme l’ont dit certains shuyûkh :

‘alâm sh-shahr wa ‘lâk ad-dahr.

[C’est un apprentissage d’un mois puis un bavardage pour toute la vie.]

Mais si tu ne veux pas avoir le niveau et tu présentes ton niveau lacunaire en tant que critère en lecture, soit prêt à être classé parmi les « Chanteurs du Coran ».

Wallah a’lam

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Innâ li-llâh wa-innâ ilayhi râjiᶜûn

Décès du serviteur du Qur’ân l’ingénieur Subhî Tâhâ, l’inventeur de la symbolisation des règles de tajwîd en couleur.

A propos de cette invention très particulière, il la mentionne dans son autobiographie comme étant une inspiration divine ayant lieu le fajr de 07/04/1991 dans la mosquée al-ᶜUthmân à Damas durant un cours de tajwîd auprès du muqri’ shaykh Abû Ahmad al-Harba. Il décrit cette anecdote comme suit :

« Lorsque notre shaykh Abû Ahmad Harba claquait ses mains pour avertir mon collègue à son erreur de lecture, je me suis dit : Pourquoi ne pas transformer cette lettre objet de la règle de tajwîd distinguée par une couleur particulière au lieu d’attendre le signe du shaykh ? C’est ainsi que l’idée naît ! Puis, elle fut développée par en considérant le degré de la couleur représentant de la durée des prolongations … C’est ainsi que trois catégories de couleur ont pu représenté vingt-huit règle de tajwîd. »

Né à Dûmâ, près de Damas, en 1941, Subhî Tâhâ obtient un diplome d’ingénieur de l’Université d’Alep en 1965.
En 1987, il fonde la maison d’édition Dâr al-maᶜrifa, spécialisée dans les éditions coraniques, dont le nombre d’éditions atteint 184 formats différents du Qur’ân en plusieurs variantes de lectures en sus des traductions du Qur’ân en plusieurs langues.
En 1994, il publie pour la première fois une édition du Qur’ân contenant les règles de tajwîd colorées qui fut diffusé par millions de copies dans le monde. Il obtient plusieurs prix nationaux et internationaux.
Il publie à travers sa maison d’édition treize (13) programmes télévisés basés sur l’idée du Mushaf al-tajwîd, qui furent diffusées sur beaucoup de chaînes télévisées dans le monde depuis 1996 jusqu’à aujourd’hui.
Il a publié également un livre comprenant une mise en forme méthodologique de la sira afin de mieux présenter le Prophète salla Allah ᶜalayhi wasallam au public, en sus d’un programme télévisé sur la sira en 31 épisodes.

Qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde et agrée ses œuvres de service du Qur’ân et de ses sciences.

Innâ lillâh wa-innâ ilayhi râjiᶜûn,

Chaque jour, la communauté (umma) rencontre de pertes et de catastrophes, et la plus grande de ces pertes et catastrophes figure la perte des savants. Aujourd’hui, nous perdons l’éminent shaykh, le maître des hanafites de Bagdad, l’éminent juriste et principologiste, le célèbre savant, le dernier des salaf et la hujja des khalaf, notre shaykh Muhammad Mahrûs ᶜAbd al-Latîf al-ᶜAlqaband al-Mudarris al-Aᶜzhamî al-Hanafî.

Bagdad se vêt de noir aujourd’hui ! La janâza est transportée à la Hadra Qâdiriyya et l’enterrement aura lieu demain le vendredi inchalla.

Je témoignes que nous l’aimons pour sa science, sa piété, son scrupule, son ascétisme, son engouement pour aider les pauvres et les faibles, et son activisme pour les causes des musulmans du monde.


Qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde et L’accueille dans son Paradis.

Si Allah le facilite, je publierai une biographie détaillée du shaykh, rahimahu Allah.