Des riches de Kûfa rencontrèrent Buhlûl lors d’une sortie. Ils lui dirent alors : « Donne nous un conseil ! »

Il répondit : « Que puis-je bien vous dire ? Voici vos palais et voici vos tombes ! »

Adage spirituel :

La rencontre des bien-aimés dispose du même effet que les médicaments prescrits par les médecins !

لقاء الأحبة، عقاقير الأطبة.

« La satisfaction est un trésor inépuisable » (proverbe arabe).
J’ai vu un shaykh vivre dans une petite chambre insalubre, dormir par terre sur un matelas et manger peu (parfois rien). Quand je l’ai interrogé sur son mode de vie, il m’a dit :
« Je suis le plus gâté du monde et je vis dans un luxe abusif ! »
C’est la satisfaction de ce que Allah nous donne.

=======

Parmi la persévérance :


Conserver son niveau quotidien de dhikr d’Allah à tout prix ; quitte à le rattraper en cas d’omission.

Shyakh al-Bûtî et le Saint

Cheikh Said Ramadan al-Boutî a dit :

Dans une des ruelles damascènes, j’ai rencontré un fou de Dieu (majdhûb). Je me suis donc arrêté près de lui et j’ai dit dans mon coeur :
« Oh comme j’aimerais être à sa place et qu’il fut à la mienne ! »
Il se dirigea vers moi et me dit :
« Non ô cheikh. Cela ne peut pas fonctionner. Tu es à ta place et je suis à ma place et chacun de nous connaît ce qu’il doit faire. » ».

Deux sagesses – servant aussi d’adages spirituels chez les savants – découlent directement de cette anecdote :

1)- Devant un savant fais attention à ta langue, et devant un saint fais attention à ton cœur.

2)- Ne demande pas à Dieu qu’Il te sorte d’une situation pour t’employer dans une autre ! S’Il le voulait, Il t’y aurait employé sans te faire quitter la première.

Photo du Khân Asᶜad Pacha à Damas, prise par Dr. Leen Audi.