Décès de l’imam an-Nawawî

=========================
Chaque fois que je lis le récit de l’imam Ibn al-ᶜAttâr (le grand disciple de l’imam an-Nawawî) sur le décès de l’imam an-Nawawî, je sens que j’étais avec eux, que j’ai accompagné l’imam Ibn al-ᶜAttâr dans sa visite auprès de l’imam voire même que j’ai fait son rêve avec lui et que j’ai témoigné des prodiges de l’imam an-Nawawî.
 
C’est pourquoi je résume ci-dessous cette anecdote :
 
Lorsqu’il eut appris la maladie de l’imam, Ibn al-ᶜAttâr lui rendit visite à Nawâ, puis revint à Damas le samedi 20 rajab 676, suite à la demande de l’imam.
Le mercredi, nuit de jeudi, l’imam an-Nawawî mourut à Nawâ dans la maison de son père. Cette nuit-là, l’imam Ibn al-ᶜAttâr vit en rêve un homme appeler, durant une prière de vendredi, de la sudda (la terrasse à l’étage) de la grande mosquée omeyyade : « [Venez à] la prière sur le shaykh Rukn ad-Dîn (le pilier de la religion), le signataire* », les gens se mirent à gémir en entendant cet appel, puis il se réveilla.
Le jeudi soir, la nouvelle parvint à Damas. Les gens furent appelés à prier sur lui la prière mortuaire de l’absent après la prière de vendredi. Cela fut une période de tristesse inoubliable. Le regret et la tristesse pour sa perte ont perduré à Damas pendant plus d’une année.
*c’est à dire le signataire au nom d’Allah par ses fatâwâ.
Publicités
par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Remarque concernant la philosophie et la logique

Les savants musulmans ont étudié la philosophie et le mantiq pour les utiliser au niveau de l’analyse rationnelle afin de réfuter les thèses des philosophes grecs (Aristote ; Platon …) et des philosophes arabes (al-Kindi ; al-Fârâbî ; Ibn Sina ; Ibn Rushd …). Ces derniers sont généralement objet de takfir des premiers lorsqu’ils adoptent des avis non islamiques. Cependant, nous avons une catégorie de savants nommée philosophes musulmans. Ces derniers ont écrit dans la philosophie pure pour répondre aux thèses non-islamiques des philosophes sans que leurs rédactions soient à connotation islamique et visant, par leurs travaux, à soutenir, de manière générale, les thèses des savants du kalam. Ces dits philosophes sont rares.
Un savant n’est pas forcément philosophe s’il écrit de la philosophie, de même qu’il n’est logicien (mantiqi) en écrivant de la logique (mantiq).
par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Nouvelle contradiction : Nier le regroupement des invocations puis les regrouper :

================
Les livres d’invocations et de litanies sont des recueils regroupant des invocations, puisées du Coran et de la Sunna ou non, et destinées à être lues et récitées périodiquement (chaque jour, chaque matin et/ou soir, chaque semaine …). Ils puisent leur légitimité de la recommandation générale d’invoquer Allah (sourate al-Baqara, V.186). Ainsi, le du’a est une adoration absolue, non restreinte à une forme précise ni une formulation déterminée. Pour voir la bonne méthode à suivre à ce niveau, nous renvoyons à la conclusion de l’imam an-Nawawî de son épître al-Maqâsid.
Ces recueils d’invocations sont regroupés par les grands savants connus pour leur piété et leurs prodigues ou par leurs étudiants.

Les shuyukh wahhabites ont encore la voix enrouée suite à leurs cris d’interdiction, de blâme et de critiques envers les livres d’Awrâd et d’adhkâr regroupés et diffusés par les divers savants musulmans à travers l’Histoire.
Mais aujourd’hui, ils ont fait ce qu’ils prohibaient toujours. On voit là la parution d’un recueil d’invocations attribué à un homme qui n’est ni connu par sa science ni par sa piété. Cette oeuvre lui est attribuée car il n’est que le roi de leur pays.
Ainsi, on est en face d’une nouvelle épître d’invocations – qui est probablement attribué mensongèrement – regroupant les invocations du Roi Saʿûd d’Arabie :
غراس جنّة الخلود من دعاء وأذكار الملك سعود
Ghirâsu jannati al-khulûd min duʿâ’ wa-‘adhkâr al-malik Saʿûd.
(Les plantations du Paradis de l’éternité des invocations et litanies du roi Saʿûd.

Ainsi, je prédis la prochaine sortie de deux nouveaux livres dans le même thème. Ils sont encore en préparation, mais nous dévoilons leurs noms :
نجاة النفوسِ بأذكار الرئيس السيسي
Najâtu an-nufûsi bi-‘awrâdi ar-ra’isi as-Sîsi
(La réussite des âmes par les litanies du président Sissi)
الورد الأسدّ بأذكار القائد بشار الأسد
Al-wirdu al-‘asadd bi-awrâdi al-qâ’id Bachar al-Asad.
(Les invocations les plus justes par les litanies du Commandant Bachar al-Asad).
Aussi, je propose aux lecteurs de récolter les invocations d’autres présidents et de les publier dans des recueils indépendants. Je peux vous aider dans le choix des titres, en proposant ce qui suit :
الدرر العتيقة من أذكار الرئيس بوتفليقة
إغاثة الهالكين بأذكار محمد السادس أمير المؤمنين
الدر المقطّر من أذكار القائد حفتر
الحزب الشافي من أوراد الزعيم القذافي
تحسين النفسِ من أذكار الرئيس السبسي
دليل الفالح من أوراد الرئيس علي عبد الله صالح
حزب الخواطر من أذكار الرئيس عبد الناصر
النصر المستدام من أوراد الرئيس صدام أو العز والتمكين لمن التزم أوراد صدام حسين

N’oubliez pas de faire attention au saja’ (assonance) bien respecté dans les titres.

 

Voici la couverture de l’ouvrage.

ghiras

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

La perte des étudiants entre les divers avis

==================================
L’imam al-Ghazâlî dit :

« Si son professeur n’est pas indépendant dans le choix d’un seul avis mais qu’il a l’habitude de transmettre celui de toutes les écoles et ce qui y est dit, qu’il soit attentif car son égarement est supérieur a sa guidance. En effet, l’aveugle ne peut conduire les aveugles et les guider ».

Quelle abondance d’aveugles de nos jours !

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé