Décès du shaykh muhaddith ᶜAbdulhamid Shânûha

Lorsque la Terre et les Cieux pleurent…
L’homme n’est qu’un atome au sein de cette ombre infinie qu’est la Terre. Il est des nuits où Dieu fait tomber les méchants, et des matins où il fait monter les bons. Lorsque cette nuit arrive, le verset éternel s’applique pour les méchants « Ni la Terre ni les Cieux ne les pleurèrent ». A fortiori, lorsque l’aube apparaît, l’inverse se révèle pour les bons.
Les arabes disent: « Si tu vis, tu pleures tous tes bien aimés ». L’imam Abû Ayyûb al-Sikhtiyânî a dit : « Quand je reçois l’information du décès d’un des gens du hadith, c’est comme si un de es organes tombe ».
Ce matin du jeudi 3 Rajab 1441H, notre maître l’ascète, le musnid (transmetteur des sciences par chaînes de transmission), le muqri’ (spécialiste des lectures coraniques), le pieux, le humble, l’amoureux du prophète ﷺ, le serviteur de la science et de ses gens, le veillant à l’enseignement du hadith et de sa transmission, notre père en science l’éminent muhaddith ᶜAbdulhamid Shânûha est décédé à Beyrouth.
Qu’Allah agrée ses œuvres, ses sacrifices et l’élève auprès de Lui. Qu’Il lui rétribue pour sa diffusion de la science et son service pour la sunna.
Amin Amin,

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Le mufti shaykh Tâha al-Sâbunjî – qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde – fut interrogé sur les shuyûkh du mal.
Il répondit :
« Ce sont ceux-ci qui parlent du Trône du Miséricordieux mais dont les yeux sont sur le trône du sultan. »

سئل سماحة المفتي الشيخ طه الصابونجي رحمه الله عن بعض شيوخ السوء.

فأجاب سماحته: هؤلاء يتكلمون على عرش الرحمن وعيونهم على عرش السلطان!!

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Qu’en est-il des pauvres ?

Shaykh ᶜAbd Allâh Sirâj al-Dîn fut informé que la neige tomberait probablement sur Alep. Il se mit alors à pleurer. Son disciple lui demanda : « Ô maître, pourquoi pleurez vous ? »

Il répondit : « Ô mon fils, nous trouverons de quoi repousser ce froid. Mais qu’en sera-t-il des pauvres de la communauté de notre maître Muhammad ﷺ ? »


Ô Allâh ne nous juge pas pour ceux qui ont souffert du froid dans Ta communauté !
Ô Allâh ne nous juge pas pour ceux qui ont souffert de la faim dans Ta communauté !
Ô Allâh, sois ‘présent’ pour les pauvres et les opprimés de Ta communauté !
Ô Allâh, ne nous juge pas pour notre négligence…

Photo de la madrasa Shaᶜbâniyya à Alep que le shaykh a relancer.

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Soutien à quelques shuyukh syriens au Liban et à Damas

(Nouvelle cagnotte, à diffuser au maximum)

Un cheikh syrien au Liban a été mis à la rue avec son épouse et son petit enfant (10 mois). Il était temporairement hébergé par des amis mais il s’est déplacé le début de ce mois à ᶜirsâl, ville frontalière entre le Liban et la Syrie. Il est actuellement sans revenu. Des frères étudiants de sciences en Syrie sont dans un besoin extrême (plusieurs jours sans nourriture etc.). Essayons de les aider ensemble pour dépasser ce moment difficile.

Depuis trois mois, nous avons lancé cette collecte mais paypal a suspendu la cagnotte et le compte de l’institut. Nous voilà maintenant, le cas est toujours grave, la situation s’est aggravé vers le pire et en besoin d’aide. La petite somme donnée avant la suspension du compte a été transmise aux personnes en question.

Voici la nouvelle cagnotte : https://paypal.me/pools/c/8mmzPuQoVX

Baraka Allah fikom,

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre le décès de l’un de nos shuyûkh cheikh MUHAMMAD Al-AMÎN BOUKHUBZA AL-HASANÎ de Tétouan (Maroc).
Il a laissé un grand héritage scientifique comprenant des ouvrages et des éditions critiques. Il était doté d’une vaste connaissance et expertise par les manuscrits et les endroits de leurs conservations.
Qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde et le plus haut degré du Paradis.
Qu’Allah accorde la patience à sa famille et à ses disciples.
Innâ lillâhi wa-innâ ilayhi Râjiᶜûn.
« C’est à Allâh que nous appartenons et c’est à Lui que Nous retournerons. »

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé