Science de Shamâ’il al-Muḥammadiyya

C’est la science qui retrace le comportement du prophète ﷺ dans sa vie, ses habitudes, ses adorations, sa vie au quotidien. C’est la science adressée à l’ensemble des musulmans pour leur présenter le modèle de la vie du prophète ﷺ dans son quotidien.

Ainsi, les rédactions dans cette science regroupent les ahadith et athar propres à cette thématique.

Parmi les bénéfices de l’apprentissage de cette science :
1- une cause d’augmenter l’amour du prophète ﷺ
2- une cause du suivi du prophète ﷺ dans nos comportements, nos habitudes et notre vie quotidienne
3- une cause d’augmentation de la foi.

Les rédactions dédiées à cette science sont nombreuses et sont apparues très tôt dans l’histoire islamique. Voici les plus importantes rédactions :
– «Sifat al-nabiyy ﷺ » de Wahb bin Wahb al-Asadī (décédé 200H).
– «Sifat al-nabiyy ﷺ » de ᶜAlî bin Muhammad al-Madâ’inî (décédé 224H).
– «Sifat akhlâq al-nabiyy ﷺ » de Dâwûd bin ᶜAlî al-Asbahânî al-Dhâhirî (décédé 270H).
– «Al-Shamâ’il al-nabawiyya wa-l-khasâ’is al-mustafawiyya » de l’imam al-Tirmidhî (décédé 279H), le plus fameux ouvrage dans cette discipline et fut objet de plusieurs ouvrages.
– « Akhlâq al-nabiyy wa-âdâbih » de ᶜAbd Allâh bin Hayyân al-Asbahânî (d.369H).
– « Sharaf al-Mustafâ ﷺ » ᶜAbd al-Malik al-Naysâbûrî (d. 406H).
– « Shamâ’il al-nabiyy ﷺ » de Abû al-ᶜAbbâs al-Mustaghfirî (d.432H).
– « Al-Shifâ bi-taᶜrîf bi-huqûq al-Mustafâ » du Qâdî ᶜIyâdh.
– « Al-Wafâ’ bi-ahwâl al-Mustafâ » d’Ibn al-Jawzî (d.597H).
– « Shamâ’il al-rasûl wa-dalâ’il nubuwwatih wa-khasâ’isuh » d’Ibn Kathîr (d.774H).

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Sens de priorité inversé

Il construit sa maison dans le style des chateaux luxueux, dépense des fortunes sur les meubles et les voitures, dépense généreusement sur ses voyages et ses loisirs. Dans ces dépenses là, il ne pense pas aux pauvres.

Cependant, il se rappelle des pauvres quand il voit les amoureux du prophète ﷺ dépenser un peu d’argent pour manifester leur amour de leur bien aimé ﷺ. C’est ainsi qu’il commence à hurler : « Les pauvres sont prioritaires ».

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Une prière à la Sorbonne !

Suite à un échange, j’ai vu un ancien partage de 2015 d’une expérience personnelle publié par un étudiant sur un groupe FB de fiqh malikite, dont le pseudonyme est « L’équation gagnante ». Cette expérience est très stimulante et s’adresse aux musulmans pour leur témoigner la seule voie pour préserver leurs droits. Elle dispose :

Il était une fois, au cours de cette année universitaire, un professeur émérite ayant fait l’honneur à un frère étudiant de venir le chercher à la faculté pour discuter de quelques sujets d’intérêt intellectuel. C’était l’heure de la prière al-ᶜAsr. Comme un lion, il le fixa en conséquence, et lui dit sérieux, comme pour arrêter le temps : « Y’a-t-il un endroit convenable ? ».

L’étudiant répondit : « Non ».

Le professeur, alors, humblement étendit son manteau au sol s’apprêtant à accomplir l’office dans un amphithéâtre vide de ses 300 places et bondé de caméras. Le voyant , l’étudiant lui dit : « Des gardiens rôdent, et si on nous voyait ? ».

Le frère a dit en racontant l’histoire : Je n’avais pas peur à titre personnel, mais bien pour le professeur, car malgré son savoir abyssal et son éducation parfaite, il est jeune, imposant de taille et très têtu dans l’esprit ; s’il y’avait eu un problème, il ne se serait pas laissé incriminé et aurait été jusqu’au bout dans ses critiques face à celui qui l’aurait blâmé. Avec lui, j’avais à craindre l’arrivée des journalistes dans le quart d’heure qui suivait. Bien au contraire, le professeur, qui ne dépassait pas la trentaine, répondit à la question de l’étudiant avec une force si tranquille qu’on aurait cru qu’il n’avait absolument rien à voir avec les habitants de la Terre : « Si on nous voit on nous voit. Moi je ne rate pas la prière de l’Asr pour les gens » ( sous entendu , même en ce lieu séculaire, la Sorbonne ).

Moralité :

Dans n’importe quel contexte, il n’y a que le courage qui compte. Si tous les hommes de France avaient cette force et cette virilité, les musulmans seraient pourvus en salle de prière dans chaque université de cette France laïciste qui n’intimiderait plus personne et encore moins les hommes de cette communauté. Il ne tient qu’aux frères et soeurs d’Europe de réinvestire la ᶜizza dont ils ont été éligible par Dieu Lui-même dans le Coran Sacré. Il faut vaille que vaille faire courage, se caractériser par sa détermination et être semblable à une pyramide : rien ne peut la cerner dans ses tréfonds ni la casser à son extérieur. Tous les musulmans ne sont pas des beni-oui-oui, il existe bel et bien des hommes comme celui que nous venons de peindre avec plaisir, mais en petite poignée, à vous de les rejoindre. Et une poignée d’abeille vaudra toujours mieux qu’un sac de mouches.

Photo indicative

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Homophobie VS Hétérophobie

Il y a quelques jours, une étude fondamentale a été publiée dans le plus grand silence des médias pro-homosexualité. J’ai beaucoup attendu avant d’écrire ces mots car je voulais constater l’absence de traitement de cette information dans les journaux mondiaux, même si je m’en doutais un peu. Ils n’en ont absolument rien dit alors même qu’ils nous bassinent avec un lobbying LGBT intensif matin, midi et soir.
Cette étude publiée par la revue « Science » émane de chercheurs qui ont analysé les données génétiques d’un million d’être humains pour en déduire l’absence de gène dédié à l’homosexualité. Elle contredit la propagande actuelle dans le monde occidental, qui est née dans les années 90 afin de justifier l’homosexualité, utilisant des études imprécises, hâtives et hasardeuses. Ces données erronées ont été servies à établir des régimes juridiques, éducatifs, moraux et même médicaux. Les politiques en ont fait un argument électoral, des lobbys ont vu le jour donnant naissance à des séries télévisées, des organismes internationaux, des chansons, de la musique, des événements « culturels » …
L’immense propagande visant à normaliser cette pratique est née, rendant l’homosexuel légalement et culturellement « normal » alors que la lutte saine contre ce fléau devenait immorale, illégale et anormale. Cette légende a créé un vaste mouvement hétérophobe et une homo-hystérie. Ainsi, toute critique de ces pratiques ou même réserves envers l’homosexualité est devenue homophobie, marginalisant la norme dans les discours médiatiques et officiels. Rendant toute éducation classique selon des convictions saines quasiment impossible, c’est une vaste hétérophobie institutionnalisée qui est ainsi créée. Les médias hystériques de cette tendance sont en délire, comme si les maux de l’humanité se règleront en acceptant l’homophobie.
Désormais, nous avons la plus grande étude génétique à ce sujet qui réfute et nie ce qui précède. Le système diabolique délaissera-t-il cette idéologie par respect de la science ?Notre question est certainement rhétorique.


Wallah a’lam

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Hier 18 Dhû al-Hijja correspond au jour de l’assassinat de notre maître et bien aimé, le calife bien guidé, dhû alnûrayn (le titulaire des deux lumières) ᶜUthmân bin ᶜAffân, de l’an 35 de l’hégire.Il fut enterré secrètement derrière al-Baqîᶜ.
Qu’Allah l’agrée auprès de Lui.

Photo de sa tombe.

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé