C’est avec le plus profond regret et tristesse que j’annonce au monde musulman le décès de l’éminent savant, le ‘allâma, le génie, le reste des salaf et la merveille des khalaf, le shaykh Muhammad Sa’îd Tantâwî al-Dimashqî al-‘Uqaybî, le frère du shaykh ‘Alî al-Tantâwî qu’Allah leur accorde, tous deux, Sa Miséricorde.

Il est décédé aujourd’hui, vers dhohr, le mardi 25 Muharram 1441H, soit le 24 septembre 2019. Allah m’a honoré de le côtoyer, de le servir et de dormir chez lui, et ce, depuis l’an 1420H. J’ai regroupé de ses situations et de ses états spirituels beaucoup d’anecdotes et de narrations exceptionnelles.

Il est parmi les plus merveilleuses personnes que j’ai rencontré durant ma vie de part sa mémorisation et son ascétisme.

Je ne dis que ce qui satisfait à Allah, innâ lillâh wa’innâ ilayhi râji’ûn. Qu’allah lui accorde Sa Miséricorde et Son Paradis.

Texte écrit par notre shaykh, le musnid, le voyageur pour la science, l’ascète, le mujâhid Muhammad Wâ’il al-Hanbalî al-Dimashqî qu’Allah le préserve par Sa Protection.

Publicités

Bidâyat al-mujtahid

Ce livre semble être intéressant par sa méthodologie. Il évoque les avis juridiques des écoles et synthétise leurs arguments pour finalement évoquer l’avis qui semble être le plus probant pour son auteur. Le vrai intérêt à cet ouvrage réside dans sa faculté d’exposer la manière dont les jurisconsultes ont diverge entre eux.

Cette méthodologie séduit en réalité les réformistes et les partisans du non suivisme des écoles juridiques. Certains d’eux l’utilisent comme un manuel d’enseignement.Cependant, cette méthodologie est très lacunaire et l’ouvrage ne peut être utilisé comme tel pour différentes causes :

1- l’absence de la pertinence dans la narration des avis des écoles juridiques.

2- le recours à des ouvrages non adoptés dans les écoles juridiques,

3- l’ouvrage est très superficiel dans la science de fiqh, il évoque les principaux sujets sans rentrer dans les sujets détaillés.

Ce genre de livre fait partie de la catégorie (khilâf ‘âlî), c’est à dire les divergences entre les écoles juridiques. Cette catégorie est destinée à ceux qui ont maîtrisé les usûl et les furû’ de leur école et qui entre dans les divergences entre les écoles juridiques. Pour celui qui cherche à aborder ce genre d’ouvrage en matière des adorations cultuelles, il peut se diriger vers al-Majmû’ de l’imam al-Nawawî qui dépasse ces critiques, voire même qui est incomparable avec ce présent ouvrage.

Enfin, utiliser ce genre d’ouvrages pour enseigner à des étudiants ne conduit qu’à l’absence de la maîtrise du fiqh. L’étudiant se perd en fait entre les avis pour chaque mas’ala sans pouvoir acquérir l’intuition juridique.

Wallah a’lam

Jeûne du jour de ‘Āshūrā et rattrapage

Dans son ouvrage Siyar a’lām al-Nubalā’ (vol.5, p.342), l’imam al-Dhahabī rapporte :كان الزهري في سفر فصام عاشوراء ، فقيل له : لِمَ تَصُوم وأنت تفطر في رمضان في السفر؟فقال : إنّ رمضان له عدّةٌ من أيام أخر ، و أما عاشوراء يفوت
Zuhrī jeunait ‘Āshūrā alors qu’il était en voyage. On lui dit: pourquoi jeunes-tu alors que tu romps lorsque tu voyages pendant Ramadān.
Il répondit : Ramadān peut être reporté (de manière équivalente en raison du voyage) à d’autres jours contrairement à ‘Āshūrā qui passera sans qu’on puisse le rattraper.


Qu’Allah agrée vos adorations

Homophobie VS Hétérophobie

Il y a quelques jours, une étude fondamentale a été publiée dans le plus grand silence des médias pro-homosexualité. J’ai beaucoup attendu avant d’écrire ces mots car je voulais constater l’absence de traitement de cette information dans les journaux mondiaux, même si je m’en doutais un peu. Ils n’en ont absolument rien dit alors même qu’ils nous bassinent avec un lobbying LGBT intensif matin, midi et soir.
Cette étude publiée par la revue « Science » émane de chercheurs qui ont analysé les données génétiques d’un million d’être humains pour en déduire l’absence de gène dédié à l’homosexualité. Elle contredit la propagande actuelle dans le monde occidental, qui est née dans les années 90 afin de justifier l’homosexualité, utilisant des études imprécises, hâtives et hasardeuses. Ces données erronées ont été servies à établir des régimes juridiques, éducatifs, moraux et même médicaux. Les politiques en ont fait un argument électoral, des lobbys ont vu le jour donnant naissance à des séries télévisées, des organismes internationaux, des chansons, de la musique, des événements « culturels » …
L’immense propagande visant à normaliser cette pratique est née, rendant l’homosexuel légalement et culturellement « normal » alors que la lutte saine contre ce fléau devenait immorale, illégale et anormale. Cette légende a créé un vaste mouvement hétérophobe et une homo-hystérie. Ainsi, toute critique de ces pratiques ou même réserves envers l’homosexualité est devenue homophobie, marginalisant la norme dans les discours médiatiques et officiels. Rendant toute éducation classique selon des convictions saines quasiment impossible, c’est une vaste hétérophobie institutionnalisée qui est ainsi créée. Les médias hystériques de cette tendance sont en délire, comme si les maux de l’humanité se règleront en acceptant l’homophobie.
Désormais, nous avons la plus grande étude génétique à ce sujet qui réfute et nie ce qui précède. Le système diabolique délaissera-t-il cette idéologie par respect de la science ?Notre question est certainement rhétorique.


Wallah a’lam

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Inna lillah wa inna ilayhi râji’ûn
Aujourd’hui, notre chère soeur Valeria-Iman Porokhova, la traductrice du Coran en Russe.

Qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde