Celui qui est guidé à l’islam par la lumière de sa raison jouit d’une honorabilité particulière auprès d’Allah. En effet, « la lumière de la raison est un prodige que Dieu n’accorde que pour les uniques de ses saints » comme l’a dit l’imam al-Ghazali dans al-Iqtisâd fî al-i‘tiqâd.

Publicités

Faire attention aux vêtements, à la nourriture et à la santé des enfants s’appelle « soin ». Faire attention à la religion, la pensée et les moeurs des enfants s’appelle « éducation ».
Beaucoup mélangent « soin » et « éducation ». D’où les manquements dans l’éducation.

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Pourquoi le Mahr est-il obligatoire dans un mariage ?

Beaucoup s’interrogent sur la raison de la présence de l’institution du Mahr pensant qu’il s’agit d’un prix ou d’une rémunération pour la femme. Cependant, les causes sont toutes autres et visent des objectifs largement plus importants :


1- Assurer le sérieux du contrat de mariage et une protection pour la femme : Sans ça, la femme pourrait être à la portée de main des premiers pervers venus, ne voyant pas la sacralité de l’honneur des gens. Ceux-là se fiancent chaque jour avec une femme, entrent dans les familles puis, après avoir consommé leur mariage, prennent fuite ou divorcent à la légère. Ils ne supportent rien et ne risquent rien. Aventure facile et peu coûteuse. Par contre, si le mariage implique une responsabilité financière, l’homme réfléchira bien avant de se déresponsabiliser et de se désavouer de son engagement pour reprendre une nouvelle aventure auprès d’une autre famille.

Ce comportement semble être présent chez les jeunes en France, bien plus que dans les pays Arabes. Pire encore, c’est toujours fait sous couvert de religiosité. L’homme pervers joue avec les paroles d’Allah, sa longue barbe et son qamis court pour arriver à ses fins.

2- Assurer l’indépendance financière du prétendant : En payant le Mahr, L’homme affirme à la femme son indépendance financière. C’est comme s’il lui disait: « Je suis indépendant de mes parents et de ma famille qui dépensaient sur moi. C’est mon propre argent ».


Les ignorants critiquant le Mahr prennent comme argument une vision purement occidentalisées ou prennent comme critère des comportements coutumiers interdits en islam (donner le mahr au père de la fille par exemple). Mais il est surtout une protection pour la future épouse, son honneur et un acte d’engagement sincère.

Dieu est plus savant,

Abu Zakariyyâ al-Hussaynî al-Shâfi’î.

Aucun texte n’évoque explicitement l’âge de la terre ou la date de descente de Adam sur celle-ci. Tout ce qui est dit à ce propos est spéculatif et présomptif et relève de l’interprétation personnelle.

par Dr. Abû Zakariyya al-Hussaynî Posté dans Non classé

Rattraper les jours de jeûne avec les six jours recommandés de Shawwal

Question :

Est-il permis de rattraper les jours de jeûne en même temps que les six jours recommandés de Shawwal?

Réponse :

Seule l’école Shafi’ite permet le rattrapage d’un jour de jeûne en même temps qu’un jour de Shawwal en ayant en même temps les deux intentions. Cependant, la personne n’aura pas le mérite particulier cité dans le hadith qui concerne les jours de Shawwâl. En effet, le hadith évoque un ordre entre Ramadan et les six jours.

Les autres écoles ne permettent pas cette combinaison d’intention.